Roland-Garros
Roland-Garros - Cédric Nouvel : 'Y a un trou générationnel' Photo : @HDNAcademy

Roland-Garros - Cédric Nouvel : "Y a un trou générationnel"

Cédric Nouvel, directeur de la HDN Academy, est un observateur des plus avertis du tennis français. Il fut le coach de Virginie Razzano, qu'il a emmenée jusqu'au plus haut mondial. Dans son académie, il s'attache à permettre aux jeunes de réaliser leur pojet sportif et professionnel. A Roland-Garros, il est allé voir l'une de ses anciennes protégées, la Chinoise Xin Yu Wang, 17e joueuse mondiale chez les juniors. L'occasion pour lui de tirer le bilan du tournoi chez les Français et de chercher de solutions pour qu'à l'avenir, la France puisse rêver d'un nouveau titre à Paris.

La HDN Academy : la passion de la formation

 

Quel bilan tirez-vous de ce Roland-Garros 2017 côté Français ?

Ce bilan n'est pas très reluisant, surtout chez les hommes. De plus, on ne peut que constater qu'il y a un énorme trou générationnel. Chez les dames, Caroline Garcia, Alizé Cornet et Kristina Mladenovic, sauvent la mise. Le trou générationnel se fait de plus moins sentir car Mladenovic et Garcia sont encore très jeunes (23 et 24 ans). Derrière ces deux-là, il y a encore un peu de monde : Océane Dodin (56e, 20 ans), puis Chloé Paquet, qui a un bon niveau intermédiaire (209e lundi, avec un bond de 51 places après un très bon tournoi sur la terre parisienne ndlr). C'est au niveau du classement que c'est compliqué, car il n'y a pas de filles vraiment très très fortes et aux avant-postes du classement WTA... On constate un énorme trou entre les 5 premières et les autres. Avant Roland-Garros, Virginie Razzano (alors 137e, ndlr) était 6e française et la suivante était à environ 80 places. Après ce Roland-Garros, rien n'a changé. 121 places séparent Pauline Parmentier (81e) et Amandine Hesse (202e après ce Roland-Garros, ndlr). Chez les garçons, il y a un vrai trou de génération. Les trentenaires restent mais faiblissent, puis Lucas Pouille (17e, 23 ans), tout seul, en intermédiaire. Il incarne le travail et les valeurs, et il peut être un modèle pour beaucoup de jeunes, leur donner envie de jouer. Mais un tel trou générationnel, c'est préoccupant. Ce n'est pas normal.

 

D'autant que chez les Juniors, ce Roland-Garros n'a pas été très prolifique non plus...

Oui, non seulement derrière Lucas Pouille, il n'y a pas grand monde, mais, cette année, chez les Juniors ça ne bouge pas beaucoup non plus. Peu de jeunes filles sont très fortes. On trouve deux filles au deuxième tour (Giulia Morlet et Yasmine Mansouri), deux garçons au 2e tour (Constantin Bittoun-Kouzmine et Corentin Moutet), un au troisième tour (Mattéo Martineau) et Clément Tabur au 4e tour. Le bilan n'est pas exceptionnel. Bien sûr, au sein de la FFT, Bernard Giudicelli a un discours très volontariste. Cependant, on ne fabrique pas des champions d'un claquement de doigts. La grinta, ça ne vient pas comme ça. En plus, il y a assez peu de joueurs (une quinzaine en tout, dont 13 wild cards). Et on n'en voit aucun dont on se dise : "celui-là, il sera vraiment très fort ".

 

A votre avis, d'où vient ce problème ? Comment pensez-vous que l'on puisse y remédier ?

J'ai le sentiment qu'on a fonctionnarisé le haut niveau : hors du Pôle France, point de salut. Il n'y a pas d'autre solution. Tout le monde a à peu de choses près le même parcours, alors que le haut niveau, c'est d'abord des parcours individuels. Chaque joueur a sa spécificité.Il faut considérer la place de famille, de l'éducation. Il faut à chaque fois se poser la question de ce qui est le mieux pour chaque joueur : est-il nécessaire de les déraciner ? Jusqu'où le club d'origine peut les emmener ? C'est cela qu'il faut révolutionner. D'autre part, on a aussi fonctionnarisé les entraîneurs de la FFT. Certains sont très bons, d'autres un peu moins. Mais ils restent en place quoiqu'il arrive. Il n'y a pas cette notions de mérite chez les entraîneurs. Il faudrait aller là où ça marche, être plus ouvert et plus innovant. L'autre chose c'est que pour ces jeunes-là, tout est trop facile. Loin de moi l'idée de faire du "French Bashing", mais on a l'impression qu'ils n'ont que des droits et pas de devoirs. Ils sont très assistés. Ca débouche parfois sur des problèmes d'éducation et de manque de repères, comme on l'a vu avec Maxime Hamou, et c'est un réel problème pour fournir la somme de travail nécessaire pour parvenir au plus haut niveau. On ne peut pas former un mental de champion dans ces conditions. C'est impossible, même si le jeune est bourré de talent. La notion de mérite n'est pas assez présente. Ils doivent avoir plus de devoirs. L'autre chose, c'est qu'on a laissé les familles de côté. Elles doivent s'investir davantage, les obliger à participer, car leur rôle est primordial. On peut prendre l'exemple de Xin Yu Wang (battue en 3 sets au 3e tour de Roland-Garros Juniors, ndlr) pour illustrer tout ça. Elle a un parcours spécifique, avec un programme défini sur mesure, un préparateur physique. Bien sûr, elle a une chance exceptionnelle, puisque son père est coach et capitaine de l'équipe de Chine de Fed Cup. Mais ça, on peut le faire aussi en France au niveau fédéral.  

À LIRE AUSSI :

Sur la HDN Academy

Qu'est-ce qu'un bon coach de tennis ? Avec Antoine Pourin

Le Luxembourg et la Tunisie en force en Coupe Davis

La HDN en mission pour former des coachs

La HDN Academy et la passion de la Coupe Davis

La HDN Academy, la passion de la formation

L'Académie des Hauts de Nîmes fête Noël

Tennis Amateur : le rendez-vous de l'été est à Nîmes

Sur les joueurs de la HDN Academy

Xin Yu Wang "Boum Boum" : future star de la WTA ?

Nazim Makhlouf, sparring de Jo Tsonga à Montpellier

Interclubs : Michal Konecny : "Tomas Berdych, c'est mon sparring" !

Aziz Dougaz : le futur du tennis tunisien

Bruno Abdelnour et le tennis syrien, pour que la vie continue

Aziz Dougaz, entre rêve de gloire et triste réalité

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Clémence LACOUR


Brèves

Sondage

Qui est le plus grand, le meilleur ? Roger Federer ou Rafael Nadal ?







Partenaires

Classement Mondial ATP

1 ESP NADAL Rafael8770 pts
2 SUI FEDERER Roger8670 pts
3 ALL ZVEREV Alexander5965 pts
4 ARG DEL POTRO Juan Martin5080 pts
5 CRO CILIC Marin4950 pts
6 BUL DIMITROV Grigor4870 pts
7 AUT THIEM Dominic3835 pts
8 RSA ANDERSON Kevin3635 pts
9 BEL GOFFIN David3110 pts
10 USA ISNER John3070 pts

Classement Mondial WTA

1 ROU HALEP Simona7270 pts
2 DAN WOZNIACKI Caroline6935 pts
3 ESP MUGURUZA Garbine6010 pts
4 UKR SVITOLINA Elina5505 pts
5 LET OSTAPENKO Jelena5382 pts
6 CZE PLISKOVA Karolina5335 pts
7 FRA GARCIA Caroline5170 pts
8 CZE KVITOVA Petra4550 pts
9 USA WILLIAMS Venus4201 pts
10 USA STEPHENS Sloane4164 pts